Le jeu est le seul moyen de déployer
l’intelligence supérieure de l’humanité.
Joseph Chilton Pearce

Tous les jours, je reçois au sein de mon cabinet des enfants avec un développement divergent, et tous les jours, je reste bouche bée face à leur résilience et leur envie d’apprendre. Ces enfants, qui sont si bien décrits par les manuels théoriques, et en même temps si mal compris, sont une source d’inspiration. En réalité, chaque enfant est différent dans sa différence. Ce jeu et ce programme ont été construits en pensant à eux, à leurs particularités et à leurs forces.

Le jeu a commencé à prendre forme après un cours sur la créativité (même s’il a mûrit avec l’expérience professionnelle), ainsi qu’avec l’exercice de la psychologie et de la réhabilitation neuropsychologique.

Pendant toute ma formation en neuropsychologie et psychologie, mes professeurs m’ont toujours fait passer le message que la (neuro)psychologie n’est limitée uniquement que par l’imagination, la créativité, la préparation théorique, ainsi que par la capacité d’écoute et d’évaluation des besoins de la population.

C’est tout ce bagage théorique et créatif qui, associé à une insertion dans le marché du travail éprouvante, m’a amené à regarder et à écouter mon entourage, en cherchant à répondre de façon différente aux besoins de ce dernier.

Une fois installé, j’ai reçu des enfants qui présentaient diverses problématiques et modes de fonctionnement : TSA, TDA/H, Dys, troubles du comportement et autre(s) anxiété(s). C’est cette diversité neurocognitive qui m’a inspirée et qui continue de m’inspirer. Ce sont les batailles menées par ces enfants et leurs familles qui me motivent à construire COGMIES. Ce jeu est ma contribution, modeste, dans le long chemin que nous avons à parcourir pour compléter le puzzle de la neuro-Atypie.

Lorsqu’un neuropsychologue reçoit un enfant en cabinet, il est amené à faire un bilan, pour déterminer ses difficultés (et ses atouts). Après le bilan, le thérapeute présente aux parents le profil de l’enfant. À ce moment précis, le neuropsychologue a le pouvoir de transformer l’angoisse et l’inquiétude des parents en quelque chose d’utile. C’est le moment d’établir une synergie entre le thérapeute, l’enfant et sa famille qui bénéficiera. Il est important d’apporter à chaque parent une vision à la fois réaliste, positive et informée de la condition de leur enfant.

À la fin de chaque restitution, la même question se pose toujours : “et maintenant ?”. C’est à cette question que COGMIES tentera d’aider à répondre. Il est un jeu de stimulation de la métacognition, des fonctions exécutives, de la cognition, ainsi que de l’intelligence émotionnelle et sociale de l’enfant.

Selon Sholberg et Mateer (1989), la neuropsychologie est un “processus thérapeutique avec comme objectif d’augmenter la capacité de l’individu à analyser et à utiliser de manière adéquate l’information, afin d’augmenter son fonctionnement lors de sa vie quotidienne” (traduction libre). Par conséquent, ce jeu a pour objectif de transformer les séances thérapeutiques en un travail le plus proche possible du scénario quotidien.

Ce jeu vise à une restitution de la position active de l’enfant dans son propre apprentissage. Cet apprentissage, fait sur mesure, a pour objectif de préparer l’enfant à son quotidien, et c’est pour cela qu’il est essentiel de consulter et d’impliquer les parents dans ce même apprentissage.

Patricia Pereira,
Neuropsychologue et Psychologue

COGMIES est un jeu complet développé en priorité pour les thérapeutes et professionnels de la santé et de l’éducation.
Une version “familiale” allégée et plus abordable est en cours de développement.